Les techniciens de surface plus exposés aux maladies professionnelles mortelles

De plus en plus de gens travaillent dans le secteur du nettoyage. Il y a pour le moment presque 200.00 techniciens de surface en Belgique en activité dans les maisons privées, bureaux et industrie. D’après une étude de Laura Van Den Borre, étudiante doctorante en sociologie à la VUB, il apparaît que les techniciens de surface meurent davantage de certaines maladies que les employés de bureau et cadres.

Dans le cadre de l’étude, Laura Van Den Borre a analysé les données de toute la population belge âgée de 30 à 60 ans en 1991. Elle a observé jusqu’en 2011 qui était décédé entre-temps et quelle en était la cause. Les données concernent au total 202.339 hommes décédés et 58.592 femmes.

Causes des décès

Il ressort des résultats que les techniciens de surface décèdent plus souvent de maladies pulmonaires que les employés de bureau et cadres. Cela peut être dû à l’inhalation de substances chimiques, poussière ou champignons.

Les maladies pulmonaires chroniques, comme la bronchite, sont les principales causes de décès dans ces groupes. Même après avoir filtré les effets du tabagisme, les différences entre les techniciens de surface et les autres restent importantes.


Plus d’informations sur senTRAL:

Encore plus d'actualité gratuite sur le thème de sécurité