L’Université d'Anvers (UAntwerpen) et Wolters Kluwer diffusent cinq podcasts sur le COVID-19 et les droits de l’Homme

Le coronavirus a aussi un impact sur les droits de l’Homme

« Si nous n’y prenons pas garde, la pandémie de coronavirus sera un désastre pour les droits de l’Homme. » C’est ce que la Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme a récemment déclaré. Wolters Kluwer et l’Université d'Anvers (UAntwerpen) ont compris le message : tout au long de l’été, ils diffuseront des podcasts analysant l’impact du virus sur la loi.

14 juillet 2020

 

Bien entendu, le vocabulaire du secteur médical au sens large domine l’actualité. On parle constamment de courbe épidémiologique, de recherche de vaccin, d’anticorps, etc. On a également beaucoup parlé et écrit sur l’impact social et économique du virus. Mais cette crise a aussi des conséquences sur le monde juridique, et cela ne fait pas les gros titres.

podcast

L’UAntwerpen et l’entreprise d’information et de logiciels Wolters Kluwer vont changer la donne avec une série de podcasts Le COVID et les droits de l’Homme, baptisée parlonsDROIT-Été. « Nous partons d’une déclaration de Michelle Bachelet, Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'Homme », déclare Catherine Van de Heyning, professeure pour les droits fondamentaux européens à l’UAntwerpen. « Madame Bachelet alerte que si nous n’y prenons pas garde, la pandémie de coronavirus pourrait se transformer en un désastre pour les droits de l’Homme. Nous en ressentirons les conséquences négatives plus longtemps que l’impact du virus lui-même. »

Des personnalités participent

La série de podcasts compte cinq épisodes, qui seront diffusés à partir du mercredi 15 juillet. À chaque fois, la crise du coronavirus est étudiée sous un angle juridique différent. Mme Van de Heyning poursuit : « Il y a deux intervenants à chaque épisode : un professeur ou un chercheur de l’université et un expert. Parmi eux figurent des personnalités, telles que le commissaire aux droits de l’Enfant et le président de la Ligue des droits de l’Homme. »

Wolters Kluwer s’est investi avec enthousiasme dans ce projet. Katrien De Boer, Project Manager Business Development & Innovation, explique : « Cette collaboration avec l’Université d’Anvers est une occasion unique de mettre en lumière cet aspect sous-exposé de la crise du coronavirus, grâce à une série spéciale de podcasts parlonsDROIT-Été. »

 

Les épisodes :

Mercredi 15 juillet : Le coronavirus et les restrictions de liberté

Liesbeth Todts (chercheuse post-doctorale à l’UAntwerpen) & Kati Verstrepen (avocate des droits de l’Homme et présidente de la Ligue des droits de l’Homme)

Mercredi 22 juillet : Le coronavirus et l’égalité dans la stratégie nationale de déconfinement

Frédéric Vanneste (professeur assistant à l’UAntwerpen – Auditeur au Conseil d’État) & Jogchum Vrielink (professeur à Saint-Louis Bruxelles)

Mercredi 29 juillet : Le coronavirus et un procès équitable

Jacques Englebert (professeur à l’ULB – assesseur au Conseil d’Etat) & Catherine Van de Heyning (professeure assistante à l’UAntwerpen – avocate)

Mercredi 5 août : Le coronavirus et les droits de l’enfant

Caroline Vrijens (commissaire aux droits de l’Enfant) & Tine Van Hof (chercheuse doctorale à l’Université d’Anvers)

Mercredi 12 août : Le coronavirus et les droits de l’Homme à l’échelle mondiale

Wouter Vandenhole (professeur à l’UAntwerpen) & Sébastien Van Drooghenbroeck (professeur à Saint-Louis Bruxelles)