Wolters Kluwer Legal & Regulatory enrichit l’application RiskReporter avec une fonctionnalité COVID-19 en Belgique

L’approche « bottom-up » renforce le soutien à la politique de sécurité au sein des entreprises

Pour aider les entreprises et les conseillers en prévention à gérer aussi efficacement que possible les risques du COVID-19 et à résoudre rapidement tout problème, Wolters Kluwer a enrichi l’application RiskReporter en Belgique avec une fonctionnalité spécifique pour le COVID-19. Celle-ci permet aux conseillers en prévention et aux responsables de la sécurité d’avoir une vue d’ensemble dédiée de tous les incidents liés au coronavirus. Aujourd’hui, plus de 10 000 travailleurs utilisent l’application.

30 juin 2020

 

Wolters Kluwer Legal & Regulatory a enrichi RiskReporter, l’application qui aide les conseillers en prévention à réagir rapidement aux risques sur le lieu de travail, avec une fonctionnalité COVID-19. Celle-ci permet aux employés qui remarquent des risques de les signaler rapidement au conseiller en prévention ou au responsable de la sécurité. Concrètement, 3 nouvelles catégories ont été ajoutées à l’environnement standard :

corporate-news-riskreporter
  • Infrastructure COVID-19 : pour signaler les risques liés à un plexiglas cassé ou manquant, à une distanciation sociale qui ne peut être garantie, à une signalisation manquante, etc.
  • Logistique COVID-19 : rapport sur l’insuffisance de gel hydroalcoolique ou de savon pour les mains, les problèmes de masques de protection, etc.
  • Comportement COVID-19 : rapport sur le non-respect des mesures en vigueur

L’application RiskReporter a été lancée en 2015, dans le but de renforcer le soutien à la sécurité sur le lieu de travail et d’aider les professionnels de la prévention, de la sécurité et de l’environnement dans leur travail. L’idée est simple : si un employé identifie un risque sur le lieu de travail – souvent un environnement industriel –, il le signale immédiatement dans l’application avec une brève description, une évaluation de la gravité et éventuellement une photo. Cela permet au conseiller en prévention de réagir : demander immédiatement de l’aide, décider de s’en occuper plus tard ou confier le problème à un responsable de service ou à un collègue. Plus de 10 000 travailleurs utilisent l’application et signalent 6 000 incidents et risques par mois. Cet outil est aujourd’hui largement utilisé, surtout dans les secteurs de l’alimentation, de la vente au détail et de la production.

Après son lancement réussi en Belgique, l’application est commercialisée chez nos voisins, et le reste du monde. RiskReporter compte 5 000 utilisateurs en France et 1 400 aux Pays-Bas.